Meilleurs vœux 2021

Chères consoeurs, chers confrères,
 
L’année 2020 nous a appris à être prudent dans nos souhaits. La crise sanitaire et les confinements nous ont fait revoir à la baisse nos prétentions et nos désirs. Je ne vous souhaiterai donc pas une « bonne année » car ce serait s’en remettre à la chance et au hasard.
 
Je préfère, au contraire, vous souhaiter tout le courage et la persévérance nécessaires pour surmonter les difficultés nées de la crise.
 
Nous, huissiers de justice, sommes restés à la barre de nos études durant les deux confinements pour protéger l’activité qui pouvait l’être ainsi que nos salariés. Nous avons continué d’exercer notre ministère conformément à ce que la justice attend de nous et à notre statut d’officier public et ministériel.
 
En un mot, tous, nous avons fait preuve d’exemplarité ! Et nous devrons, pour l’année 2021, montrer la même force de caractère qu’en 2020, afin de renouer avec la prospérité.
 
Nous devons travailler, unis, dans l’intérêt commun de notre profession.Nous devons, syndicats professionnels et instance ordinale, être solidaires pour mieux peser face aux pouvoirs publics et pour mieux aider, accompagner et rassurer les confrères qui aujourd’hui s’inquiètent pour leur avenir.
 
Il est plus facile de chercher à diviser que de chercher à réunir. Il est plus facile de tenir des raisonnements subjectifs, non vérifiés que des démonstrations objectives et attestées. Le principe d’unir pour moins subir n’a jamais été aussi important que pendant cette période de crise. La solidarité et la confraternité doivent donc représenter, tout particulièrement aujourd’hui, les piliers de notre engagement syndical.
 
Soyez assurés que nous continuerons de travailler dans l’intérêt commun de notre profession tout entière et resterons à votre écoute. Je vous souhaite à tous une année avec une santé de fer et un moral d’acier !
 
Marie-Christine Gette-Pène
Présidente du Syndicat Huissiers de justice de France