Coronavirus // Exigeons des réponses claires du ministère, mobilisons-nous !

POUR LA SURVIE DE NOS ÉTUDES…

Chères consoeurs, chers confères, 

Nous traversons une crise sans précédent dans notre pays et au sein de nos offices. Votre syndicat est plus que conscient des difficultés que vous traversez et des inquiétudes auxquelles vous êtes confrontées. 
Nous les partageons, nous les vivons.

Le gouvernement indique débloquer des milliards d’euros en soutien aux entreprises et élargir très largement le chômage partiel. Cependant, nous, huissiers de justice, professions libérales, dépendants d’un secteur justice à l’arrêt, en bénéficierons-nous ? Notre Ministre ne semble pas nous intégrer dans ce dispositif. Et pourtant, sans activité dans nos études, tout télétravail est bien inutile et le chômage technique semblerait plus que pertinent. 

Aujourd’hui plus que jamais votre syndicat Huissiers de Justice de France vous réaffirme se battre à vos côtés dans toutes les instances dans lesquelles nous siégeons habituellement pour représenter notre profession. 

Nous ne nous positionnons pas comme entité concurrente à la Chambre nationale, plus nous serons nombreux à élever nos voix jusqu’au ministère pour alerter sur le grand danger qui nous menace, plus nous aurons de chances d’être entendus. Présidents régionaux et départementaux se mobilisent également en ce sens. 
Nous travaillons aujourd’hui tous en étroite collaboration afin d’obtenir des réponses claires et satisfaisante de la Garde des Sceaux et du ministre de l’économie et des finances.


Vous aussi, petites ou grandes études, n’hésitez pas à nous faire remonter vos situations, vos difficultés ou vos questions face à cette crise Covid-19 sur contact@hjf.fr

Nous y répondrons et nous appuierons dessus pour étoffer nos revendications. 

Nous sommes le syndicat de toutes les études. Par ailleurs, surtout, pensez à conserver tout élément reçu de vos clients vous demandant de sursoir aux poursuites et dossiers sur lesquels vous travailliez. Rassemblez, notez, reportez toute preuve de la baisse de votre activité, et par conséquent de votre chiffre d’affaires (compteur des actes extérieurs, compteur des dossiers et CA depuis le 17 mars). 

Aujourd’hui de nombreuses études ont déjà fermé leurs portes alors que nous ne sommes qu’au jour 4 du confinement. Combien s’en relèveront ?

Nous vous assurons tout mettre en œuvre pour la survie de nos études, et restons à votre entière disposition pour vous répondre et vous représenter,

Avec nos plus sincères encouragements, 

Votre Syndicat,
Huissiers de Justice de France.